Comment faire un plan de marketing opérationnel ?


Comment faire un plan de marketing opérationnel ?

Le marketing est un outil important pour les entreprises qui désirent réussir et développer leurs services et produits. Il leur permet de produire des biens ou des services de qualité qui répondent aux besoins de leurs clients. Tout ceci à des coûts rentables. Pour atteindre cet objectif, elles ont recours à une combinaison harmonieuse de plusieurs techniques. Le marketing opérationnel fait partie de ces techniques. Sa mise en œuvre demande l’élaboration d’un plan décomposé en plusieurs phases. On vous dit alors tout sur le plan de marketing opérationnel.

Faire un diagnostic

Le responsable marketing doit toujours effectuer un diagnostic externe et interne. C’est une étape qui prépare la mise en place d’un plan de marketing opérationnel réussi. Cela consiste à utiliser différents outils pour comprendre les réalités du marché avant d’agir. L’analyse SWOT est l’un des outils stratégiques les plus fiables pour continuer un travail ou lancer un nouveau produit. Il permet d’évaluer les forces, faiblesses, opportunités et menaces de l’offre proposée par l’entreprise. Cela donne une vision claire de l’état du marché, du positionnement de la concurrence, les caractéristiques de votre offre. Il permet également de cerner le comportement et les besoins de votre cible les politiques que vous avez eus à appliquer.

La méthode PESTEL (Politique, Économique, Sociologique, Technologique, Écologique, Légal) est le deuxième outil utilisé pour le diagnostic. Elle aide à avoir une connaissance plus globale et exhaustive de la situation analysée.

Établir un bilan de l’année précédente

Le plan de marketing opérationnel connaît un changement chaque année afin que l’entreprise produise de meilleurs résultats. Le renouvellement explique l’existence de bases de données bien fournies. Il est recommandé de faire le tri de ces informations afin de comprendre les stratégies qui ont fonctionné et qui peuvent être dupliquées. Puis de repérer les méthodes qui n’ont pas donné les résultats attendus. Il faut également faire le point des actions qui se sont révélées trop coûteuses ou désavantageuses pour les intérêts de l’entreprise. Cette étape est plus complexe qu’elle ne paraît. Il faut traiter avec patience beaucoup de données chiffrées et des graphiques pour des comparaisons.

Fixer des objectifs

La définition des objectifs définira la réussite de tout votre plan. Les chiffres prédéfinis dans le plan de marketing stratégique vont vous orienter. Il faudra alors définir un objectif global. Celui-ci sera subdivisé en sous-objectifs par secteur dans l’entreprise.

Les clients directs

En fonction des informations obtenues après le diagnostic, vous ferez une projection sur le nombre de nouveaux acheteurs, les quantités qu’ils auront à acheter. Le taux de fidélité des clients et leurs fréquences d’achat sont aussi importants.

Les distributeurs ou intermédiaires

Il est utile de connaître le nombre de distributeurs, les quantités dont ils auront besoin. Vous devez calculer la marge de bénéfices que vous pouvez leur concéder. Retenez que les sous-objectifs permettent d’établir un plan d’action. Avec pour finalité, la répartition du travail sur les cahiers de charge de chaque collaborateur dans l’entreprise. Aussi, ces objectifs doivent être obligatoirement fixés en chiffre sur des périodes précises. Vous pouvez réaliser un tableau à suivre au cours de l’année.

Définir les actions à mener

Après avoir défini son ciblage, son positionnement sur ses produits/services, le marqueteur met en œuvre son plan, à travers la détermination de sa politique de produit, prix, distribution et communication.

La politique produit

L’objectif de cet élément du plan est de créer de la valeur à la fois pour la cible visée, mais aussi pour l’entreprise vendeuse. Vous devez penser aux caractéristiques du produit ou du service. Puis, définir un nom de marque, un design, une image. Ajoutez à ces éléments, des facilités pour séduire le client. Cela peut être un service après-vente gratuit ou livraison à domicile.

La politique prix

Le prix doit d’abord refléter le positionnement du produit. Si le produit vendu présente un réel avantage concurrentiel, le prix fixé peut être élevé par rapport au marché. Dans le cas contraire, le prix peut être aligné ou inférieur à celui de la concurrence. Mais avant de fixer le prix, il est nécessaire de connaître le coût de revient du produit ou service. Vous pouvez utiliser cette formule (coûts fixes + coûts variables)/volumes fabriqués.

La politique de distribution

Cette politique aide à définir les circuits de vente adaptés pour commercialiser un produit ou un service. À l’aire de la digitalisation, les comportements des consommateurs ont beaucoup changé. Les achats en ligne sur des sites de e-commerce prennent de l’ampleur. Toute nouvelle stratégie de distribution doit prendre cela en considération. Pensez à travailler sur des canaux de distribution physique ainsi que des circuits d’achat en ligne.

La politique de communication

Les étapes du plan de marketing opérationnel sont complémentaires. La stratégie de communication est basée sur la cible définie en amont. Il vous faudra rédiger les messages appropriés. Ensuite, vous choisirez les canaux à travers lesquels vous avez plus de chance de toucher les personnes concernées.

Voici les informations sur la mise en place d’un plan de marketing opérationnel. Pour le réaliser, résumer ses notions dans un tableau avec des délais pour le suivi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *